JoomlaGATor!

Disposer d'un outil de détection de tendances des  marchés exploitable qui ne repose ni sur l'analyse fondamentale, inadaptée au court terme, ni sur la fantasque analyse technique, c'est un défi que l'intelligence artificielle peut relever, passé l'engouement exagéré des années 1990. Pour la première fois, nous proposons une solution tangible accessible sans aucune programmation : Les résultats publiés ici en temps réel sont obtenus par cette technique issue de 15 années de recherche.

More...

laurier_ar

Cet article présente un cas d'école extraordinaire sur les dérives de l'analyse technique et de sa médiatisation à tout prix. Rares sont ceux qui en connaissent les tenants et aboutissants, aussi lisez jusqu'au bout et vous serez surpris de la taille des couleuvres qu'on peut faire avaler à un public manipulé et désinformé (ou plutôt informé faussement, et sans contradicteurs). Et comble de la gourmandise, on remet le couvert en septembre 2010 avec la même recette. Tant que ça marche, pourquoi se gêner, n'est ce pas ? Oyez bonnes gens,

La fabuleuse, véridique mais lamentable, histoire du Trophée d'Or de L'Analyse Technique 2009
Plus d'info ...
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hebrew Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

Nos solutions:

Il s'agit d'un environnement capable de programmer-tester-exécuter automatiquement des systèmes de trading sans que vous ayez besoin d'intervenants extérieurs pour la fabrication, les tests et la mise en oeuvre. Aucune programmation n'est requise.

Les systèmes produits sont à base d'intelligence artificielle et sont capables de détecter efficacement des tendances dans des marchés pour lesquels  le rapport signal/bruit n'est pas trop défavorable. Nous avons passé plus de15 ans sur ce programme et uniquement sur ce programme. C'est notre spécialité. Nous ne faisons pas de trading mais du développement de ce logiciel spécifique destiné à:

Produire industriellement des systèmes extrêmement complexes, validés sans votre intervention, stockés dans une base de données en votre absence, ce qui vous permet ensuite de les assembler pour constituer des portefeuilles qui vont évoluer dynamiquement en fonction des conditions de marché.

Tout ce que nous décrivons est mis en place concrètement et fonctionne en temps réel. Et sur ce site, presque devant vous, avec les copies d'écran actualisées d'un véritable environnement de passage d'ordre en mode production.

Le trading automatique fait dans ces conditions demande des capitaux relativement importants puisque nous mettons en compétition de nombreux systèmes qui chacun nécessitent un minimum d'investissement. Les tarifs du logiciel s'expliquent  par ces contraintes de niche et l'énorme travail qu'il a nécessité.

La clientèle typique de ce logiciel va des gestionnaires de fonds aux particuliers suffisamment capitalisés (le prix du logiciel doit alors représenter une part mineure du capital investi à terme) et qui en ont eu assez de se faire plumer par des conseillers incompétents et des vendeurs de miracles boursiers. Ils estiment que s'ils sont bien  outillés,  ile  ne  peuvent que faire  mieux,et au  moins ils savent que personne  ne  les  induira en erreur sur  la  nature des  opérations conseillées puisque  c'est  le  logiciel qui apprend et prend les  décisions sous  leur contrôle . C'est justement la prestation que  nous  fournissons .

More...
Historique: un axiome comme loi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pierre Orphelin   

V3047052

Charles Dow n'aura pas démérité de la planète Charlatan. Quand on pense que ce journaliste, faute de  n'avoir  jamais fini ses études supérieures, créateur de l'indice qui porte son nom, ce qui lui vaut encore un respect considérable, a émis une des pseudo-théories les plus naïves qui puissent exister : en effet, selon lui, tout est dans les cours de bourse, et les mouvements suivent des lois qu'il a décrites sans prendre la peine de les vérifier. La voie était ouverte aux élucubrations d'autres génies fuligineux qui vont constituer la fausse connaissance de cette fausse science en devenir :

 

1- Le marché comporte trois mouvements. Non prouvé. D'autres charlatans ont d'autres théories avec d'autres nombres. Et ils sont tout autant respectés.

2- Les tendances opèrent en trois phases. Non prouvé. Ou alors du Karl Marx mal digéré, peut être...

3-Tout est dans les cours. Stupide pour qui a essayé de programmer et tester avec quelque succès des systèmes de trading. En tout cas, les gains potentiels y sont rarement au rendez-vous. Mais alors, il y a quoi dans ces cours ? Du "tout" qu'on ne trouve pas ? C'est quasiment du "rien", alors..

4- Les indices se confirment les uns les autres : C'est normal, Dow les a inventés, il vend la soupe qui va avec...

5- Les tendances sont confirmées par les volumes. C'est un abus de langage, "tendance" est consubstantiel à "volume", par contre si vous programmez des systèmes de tendance avec les volumes, les résultats sont encore plus mauvais, les volumes ne sont pas proportionnels d'une tendance à l'autre et  la  confirmation est souvent contre-productive.

6- Une tendance existe jusqu'à ce qu'un signal définitif prouve qu'elle est terminée.
Véridique !
Alors là, c'est du plagiat éhonté de l'oeuvre de Molière "Le bourgeois gentilhomme". Monsieur Jourdain fait aussi de l'analyse technique, et avec une formule similaire ("après la pluie, le beau temps"), il passerait même pour un météorologue chevronné. 

J'écrivais "pseudo-théorie" parce que tout ceci ne correspond même pas à la définition d'une théorie, laquelle doit avoir des axiomes et des théorèmes ou règles démontrables à partir de ces axiomes. Là, on a un axiome par règle, et c'est tout !

Ces lois sont soi-disant issues de l'observation, en fait elles procèdent de la même démarche venue de la nuit des temps, qui consiste à trouver vers une explication plausible à des choses que l'on ne maîtrise pas, l'apparence de vérité étant obtenue par la fabrication de règles et d'exception à ces règles et de déclarations péremptoires. Il suffit ensuite de les populariser, et leur publicité, c'est à dire leur existence publique, suffit à en faire dans l'esprit des gens de véritables lois, ceux qui les diffusent ne connaissent même pas la façon dont elles ont été établies. Ils les diffusent en tant que vérité vraie.

Plus exactement ce sont d'autres personnes, William Peter Hamilton, Robert Rhea and E. George Schaefer, qui ont repris les déclarations et éditoriaux de Charles Dow après sa mort, et les ont fait prospérer par des opérations de prosélytisme sur plusieurs décennies, manipulations qui  sont les véritables opérations fondatrices de l'analyse technique. On retrouve d'ailleurs ce genre d'exploitation de gourous morts, soit géniaux, soit incompris, mais jamais susceptibles d'apporter de précisions, décès oblige, dans le prosélytisme des fausses sciences et de certaines sectes.

Cette vision simpliste de la finance, sans mathématiques, sans vérification scientifique, basée sur une géométrie du double décimètre et de toutes les combinaisons possibles et imaginables qu'on peut faire avec cet outil, a été en vigueur pendant le premier tiers du 20e siècle, avec des adeptes comme WD Gann, mort plutôt pauvre, et dont le fils disait qu'il avait surtout vécu de la vente de son savoir, l'inévitable Elliott qui a porté à son paroxysme l'emploi de règles et de degrés de liberté pour faire coller ses chimères à la réalité, sans oublier les chartistes Edward et Maggee, pour qui la finance c'est du graphique boursier et du coloriage. Oui monsieur, la ligne droite explique tout. Il suffit juste de ne pas toucher les bords.

On pourrait penser qu'une telle ascendance intellectuellement défavorisée aurait discrédité l'analyse technique dès lors qu'on avait les moyens de se donner la peine d'en vérifier enfin la pertinence, et bien non, même pas : non seulement les vérifications n'ont pas été faites par les auteurs, mais les universitaires qui se sont penchés sur ces élucubrations n'ont pas été particulièrement brillants et se sont contentés de vérifier sur quelques exemples en mettant beaucoup d'équations dérivées partielles dans le texte, parce que ça fait quand même plus sérieux.

La meilleure façon de démolir une fausse science, c'est quand même de montrer que les hypothèses ne tiennent pas debout,  ce qui évite de rentrer dans le jeu de ces gens-là, parce que pour eux vous ne pourrez jamais rien, sinon leur prouver que leurs croyances sont sans fondement, et la démonstration est en général inopérante.  Et quand bien même vous y parviendriez, vos arguments seront noyés dans leur fatras publicitaire et disparaîtront bien vite de l'accès au public qui de toute façon n'est pas vraiment armé de la méfiance nécessaire. Ce sont eux qui détiennent l'accès aux médias, lesquels sont très, même trop complaisants.

Maintenant la situation est bien plus grave, parce que des activités lucratives bien particulières, quasiment inatteignables par les lois en raison de l'internationalisation de cette activité, ont récupéré la mainmise sur les données inexactes de cette fausse science et l'exploitent pour tromper le public à leur profit.

La contrepartie est inexistante et de toute façon très vite censurée.

Voilà comment un journaliste financier est à l'origine d'une des plus belles et plus durables opérations de désinformation de l'histoire de la finance.

Et ce ne sont pas leurs confrères financiers contemporains qui sont en lice pour rétablir un soupçon de vérité.

 
 
article thumbnailPublication de résultats en temps réel
09 August 2010
Ce qui vous est présenté ici est identique à ce que vous verriez sur votre écran en faisant du trading automatique avec nos solutions logicielles utilisées en...

astrologue

Selon le philosophe des sciences Mario Bunge, une pseudo-science (ou fausse science) comporte les caractéristiques communes suivantes:

La citation ci-dessous provient de son ouvrage Finding Philosophy in social Science, pages 207-208.

Les caractéristiques immédiatement applicables à l'analyse technique sont reprises dans le premier onglet, les autres dans le second. Ces dernières mises à part (pour partie), l'analyse technique obtient un sans faute pour tous les points évoqués par l'auteur.

L'ensemble est ensuite commenté

More...